Vous êtes ici: Nouvelle
  

Le chef Michel Gillet nous a quittés

Apr 2, 2014


Portrait aquarelle du chef Michel Gillet fait avec du vin rouge La Croix de Gay par l'artiste bordelais d'origine picarde, Philippe Dufrenoy (2001)

 

Triste nouvelle dans la profession. Ancien propriétaire du restaurant les Chenêts, le chef Gillet s'est éteint lundi soir

 

Par Thierry Debeur et Huguette Béraud

 

Nous avons reçu hier l’appel de Sylvie Nelson, l'une des filles de Michel Gillet, qui nous annonçait le décès de son père, le chef cuisinier, propriétaire du restaurant Les Chenêts ( Debeur), aujourd'hui fermé. Le décès est survenu chez lui, le lundi 31 mars à 21 h d’un arrêt cardiaque, «alors que tout allait bien le matin même», nous dit Sylvie.

 

La mort l’a fauché brutalement, en pleine santé. Il est décédé d’un coup, quel beau départ pour lui, bien que nous aurions aimé le garder plus longtemps parmi nous!

 

Figure emblématique et l'un des pionniers de la gastronomie québécoise, on se rappelle bien de lui, son restaurant a fermé le dernier jour de décembre 2008. L’édifice a été acheté par le Musée des beaux-arts. Les Chenêts était un véritable musée avec ses 2200 pièces de cuivre et sa cave, l’une des plus belles et des plus grandes de Montréal, si ce n’est la plus grande. Un de ses vins rouges préférés était le La Croix de Gay un Pomerol (Bordeaux, France). En 2001, une bouteille a d'ailleurs servi à l'artiste Philippe Dufrenoy pour réaliser l'aquarelle ci-dessus.

 

Photo de droite: Michel Gillet dans l'une de ses plus belles caves à vin (Photo Debeur)

Photo ci-dessous: Michel Gillet et sa collecion de bouteille de cognac pleines lors de son record Guinness dans les années 1990 (Photo Debeur)

 

Chevalier de l'Ordre du Mérite agricole français, grand chef émérite et ardent collectionneur de cognac et de porto avec plusieurs records Guiness à son actif, Michel Gillet était aussi un grand amateur de bonne chère et de bons vins. Un bon vivant sympathique et attachant. Il aimait les réunions et les célébrations avec son entourage et ses amis. Une assiette de charcuterie, du pain frais croustillant et un verre de vin faisaient son bonheur. La cordialité et la convivialité étaient son credo. Il respectait beaucoup sa profession et la tradition culinaire de son pays d'origine: la France. Savez-vous qu'il a été chef cuisinier sur le paquebot France, du temps de sa grande splendeur, il en avait gardé des menus extraordinaires.

 

Nous avons perdu en lui un équipier à la pétanque et un ami avec qui nous avions le plaisir de partager de bons moments. C’était un homme de compagnie agréable, qui prenait la vie du bon côté, toujours prêt à aller faire une bonne bouffe avec des amis.

 

Notre tristesse, nos regrets amicaux et nos prières l’accompagnent là où il va. Toutes nos sincères condoléances à sa famille ainsi qu'à ses proches.

 

Vous pouvez adresser vos messages de sympathie à Sylvie Nelson:

819-574-5705 | sylvienelson@yahoo.com  D

 

Salle à manger du restaurant Les Chenêts, rutilante de cuivres, à la belle époque

Posté par : debeur
 
blog comments powered by Disqus