Vous êtes ici: Nouvelle
  

La Fête du croissant 2015

Apr 24, 2015


Croissants de la boulangerie-pâtisserie Pains et Saveurs (Photo d'archives Debeur)

 

La Fête du croissant s’incorpore et célèbre, le 25 avril, les artisans-viennois, de Montréal aux Îles-de-la-Madeleine !

 

Communiqué par Pamela Bakalian

 

La Fête du Croissant (LFDC) s’incorpore pour favoriser le rayonnement et le regroupement des artisans-viennois locaux et se dote d’une nouvelle image de marque.

 

Petite histoire de LFDC

 

Le 14 janvier 2011, Eve Dumas écrivait dans La Presse : «Plus de 1600 votes, des dizaines d'adresses, neuf finalistes, quatre juges, un gagnant: le croissant de Fous Desserts, petite pâtisserie montréalaise.» Franck Dury-Pavet, pâtissier passionné et rigoureux, fondateur de la pâtisserie Fous Desserts, et maintenant président de LFDC, se met à rêver d’une journée festive à Montréal qui célèbrerait la diversité des artisans locaux à travers un produit simple et gourmand : le croissant.

 

Il instaure donc, le 21 avril 2012, la première édition de La Fête du croissant dans sa boutique à Montréal. L’événement connaît un succès immédiat ! Franck décide donc, dès 2013, de regrouper autour de lui des artisans-viennois de la métropole tout aussi soucieux que lui des valeurs de respect et de qualité dans leur travail ; au total, déjà 13 boutiques participent à cette seconde édition !

 

L’année suivante, en 2014, LFDC s’étend hors de la métropole : c’est alors 32 boutiques, toutes respectant des méthodes de travail traditionnelles, qui se réunissent pour célébrer le croissant. Dès lors, le succès de la formule paraît évident, et le besoin de se structurer, pour permettre à davantage de participants d'adhérer à cette célébration, se fait sentir. Pour cette raison, 2015 voit l’incorporation et l’enregistrement de LFDC, en vue de fêter en grand, le 25 avril, les artisans de chez nous : plus de 50 boutiques participantes cette année !

 

Pourquoi s’incorporer ?

 

Franck Dury-Pavet explique que l’incorporation de l’événement vient marquer un tournant important : « vu la croissance que connaît La Fête du croissant d’année en année, il devenait nécessaire d’en protéger les valeurs pour en assurer la pérennité ». Comme LFDC constitue aussi une opportunité pour les artisans de se regrouper et d’échanger sur leur métier, « la création de ce réseau d’échange établira des fondements référentiels provinciaux – voire même nationaux – dans la transmission du savoir-faire et la valorisation du métier ». Ainsi, LFDC deviendra une source d’information, d’éducation et d’échange, tant du côté du public que des professionnels du métier. En plus d’une célébration gourmande et conviviale, il s’agit d’une initiative essentielle qui contribuera dans un avenir rapproché à guider la relève.

 

«Nous croyons fermement qu’en valorisant les artisans, qui utilisent des méthodes traditionnelles et des matières premières d’ici, nous sensibiliserons le public au contenu de son assiette, tout en lui transmettant la fierté de notre métier. Nous voyons Montréal comme l’épicentre de la LFDC, dans son rôle de grande métropole gastronomique, tandis que des ramifications apparaissent un peu partout à travers le Québec. Notre objectif à court terme est d’étendre les festivités dans tout le Canada.»

 

Des croissants festifs et gourmands

 

Afin de souligner le caractère festif de cette journée, toutes les boutiques participantes offriront, le 25 avril prochain, leur croissant à 1$. C’est l’occasion de célébrer, de se réunir, en famille ou entre épicuriens, pour déguster cette viennoiserie savoureuse et réconfortante. Et pourquoi pas faire la tournée des établissements participants ?

 

croissants incarnent l’écart entre l’artisan et les méthodes standardisantes de l’industrie alimentaire. Ils représentent la diversité qu’on peut retrouver autour d’un même produit : après tout, chaque artisan le conçoit à son image ; il est le reflet de la démarche, de la personnalité et de l’interprétation de chaque main qui le confectionne. Comme l’a si bien dit Pierre Hermé : «La viennoiserie, c'est vivant, c'est l'âme du pâtissier».

www.lafeteducroissant.com.  D

 

 

 

 

CONTACT - Pamela Bakalian 438 369 3805 pamela@pamelabakalian.com

Posté par : debeur
 
blog comments powered by Disqus